Arcs-en-ciel


Cliquer pour agrandir

Colonne Héraclite
heraclitemoreelsepetit.jpg
Articles

Fermer Paul Richer, parrain virtuel de Neuroland-Art

Fermer Rhétorique du caméléon

Fermer Chroniques de l'arc-en-ciel

Fermer Chroniques de l'arc-en-ciel : V-Junon et Argus

Fermer Chroniques de l'arc-en-ciel : VI-la femme à la balance

Fermer Chroniques de l'arc-en-ciel -VIII De Newton à Goethe

Fermer Chroniques de l'arc-en-ciel : X-Synesthésies

Fermer Conférences

Fermer Conférences Neuropsy

Fermer Conférences de Montréal

Fermer Recensions

Fermer Projet MNM

Fermer Histoire de l'albinisme

Fermer Le touit de Schubert

Fermer Les pyrosis d'Emilio Campari

Fermer Le petit Carton Rouge de Pavu Paprika

Fermer Le coup de fourchette de Jean Piffre

Fermer La page musicale de Jean-Luc Delut

Fermer Le Neurone cinéphile de Saïd Bensakel

Fermer Méchant Léon, pilier du Furibar

Fermer Lydia Procusto

Fermer Les aphtères de Vrémon Penau

Fermer Le rayon des invendus

Fermer Jouvence

Fermer Le cerveau des philosophes

Fermer La Rubrique néo-natalogique de Klou de Montsercueil

Fermer Souvenirs d'un disque mou

Fermer Cent ans de Sinistrose

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Calendrier
Demandez le programme !
14/05/08 Conférence Benoit Kullmann : actualités Parkinson 2008 Café des Arts place Yves Klein Nice 06000

29/05/08 Conférence Jean-Luc Delut : la musique du XIXème siècle : Beethoven 4Bd de Cimiez le Majestic NICE 06000

30/05/08 Conférence Pierre Lemarquis : Musique et Alzheimer Hôpital de Cimiez Nice 06000

14/06/08 Conférence Benoit Kullmann : Paramnésie reduplicative ( Magritte et la neurologie)

15/09/08
Conférences Benoit Kullmann : le concept de maladie neurodégénérative ; la paralysie supranucléaire progressive, naissance et démembrement ;  le neurologue, entre dégénérescence cortico-basale et syndrôme cortico-basal : IUGM, Montréal 9H-12h

17/09/08 Conférence Pierre Lemarquis : la cognition motrice à travers l'exemple de Glenn Gould Centre des Sciences de Montreal

22/09/08 Conférences Benoit Kullmann : les démences fronto-temporales ; la chorée de Huntington IUGM, Montréal 9H-12h

23/09/08 Conférences Benoit Kullmann : la démence à corps de Lewy ; les atrophies multi-systémiques ; le neurologue et l'hystérie  IUGM, Montréal 9H-12h

2/10/08 Conférence Benoit Kullmann : la neurologie au féminin

21/10/08 Conférence Jean-Luc Delut : la musique du XIXème siècle : Schubert

25/10/08 Conférence Pierre Lemarquis : Musique et Dopamine 2nd World Congress on Controversies in Neurology Athènes

20/11/08 Conférence Benoit Kullmann : variations sur la maladie d'Alzheimer I

12/12/08 Conférence Pierre Lemarquis : De Jean-Sébastien Bach à la Télécommande cérébrale CVCI

13/12/08 Conférence Benoit Kullmann : le sens de la douleur ; Apollon et Marsyas

05/02/09 Conférence Jean-Luc Delut : De Jean-Sébastien Bach à la Télécommande cérébrale CVCI

07/02/09 Conférence Pierre Lemarquis : Musique et Alzheimer

18/04/09 Conférence Benoit Kullmann : Inhibition et créativité

12/05/09 Conférence Michel Borg : Actualités de la maladie de Parkinson

12/05/09 Conférence Benoit Kullmann : Peinture et dopamine

12/05/09 Conférence Pierre Lemarquis : Musique et dopamine

13/06/09 Conférence Benoit Kullmann : de la chéloniophilie

20/06/09 Conférence Benoit Kullmann : Paul Richer et l'environnement artistique de Charcot

04/07/09 Concert Francine Guillouët - De Salvador : Schubert

04/07/09 Conférence Jean-Luc Delut : Schubert

08/07/09 Conférence Oury Monchi : Neuroimagerie fonctionnelle des connexions fronto-striatales : Neuroimaging studies in Parkinson¹s disease. Centre Hospitalier Princesse Grace, Monaco 17 H

09/09/09 Conférence Benoit Kullmann : Fiat Lux :  de la musique des sphères aux couleurs de l'arc-en-ciel Dusseldorf

09/09/09 Conférence Pierre Lemarquis : Lux Fiat : Et la lumière fut: "J.S.Bach, du cerveau bien tempéré à la théorie du chaos : cerveau, musique et mathématiques Dusseldorf

19/09/09 Conférence Benoit Kullmann : Magritte et la mémoire

08/10/09 Conférence Benoit Kullmann : l'image, entre virtuel et actuel C.U.M 21 H

26/11/09 Conférence Benoit Kullmann : L'esprit faux : du cerveau des facultés au cerveau des catégories

01/12/09 Conférence Michel Borg : Parkinson et dépression

01/12/09 Conférence Benoit Kullmann : l'art et le prosélytisme de la dépression

03/12/09 Conférence Jean-Luc Delut : Bach III ; rhétorique de la musique

05/12/09 Conférence Philippe Barrès : le What et le Where

05/12/09 Conférence Sandrine Louchart de la Chapelle : mémoires et émotions : « Une nouvelle dimension de la mémoire humaine »

08/12/09 Conférence Benoit Kullmann : douleur et théorie de l'esprit

09/12/09 Conférence Bruno Lussiez : anatomie de la crucifixion (association ARD, invitation du Dr Haiel Alchaar, fondateur)

09/12/09 Conférence Benoit Kullmann : de la poétique à la politique de la douleur (association ARD, invitation du Dr Haiel Alchaar, fondateur)

xx/12/09 Conférence Benoit Kullmann : le cerveau est-il une machine ?

16/01/10 Conférence Benoit Kullmann : le regard et l'image mentale

27/02/10 Conférence Pierre Lemarquis : Sérénade pour un cerveau musicien : plasticité neuronale

27/02/10 Conférence Benoit Kullmann : L'esprit faux : un cerveau en matière plastique ?

06/03/10 Conférence Benoit Kullmann : la construction du cerveau, I : de la Vanité à la Prétention, Ajaccio, Corse

25/03/10
Conférence Benoit Kullmann : les démences de type Alzheimer : actualisation des concepts, actualité thérapeutique

10-17/04/10 Conférence Benoit Kullmann : le concept de maladie neurodégénératives : nouvelles perspectives Montréal

10-17/04/10 Conférence Benoit Kullmann : un neurologue en visite au musée de Montréal

24/04/10 Conférence Pierre Lemarquis : Sérénade pour un cerveau musicien, Nice

24/04/10 Conférence Philippe Barrès : Alzheimer et musique Nice

24/04/10 Conférence Michel Borg , D. Bellevy : maladie de Parkinson, voix et chant Nice

24/04/10 Conférence Jean-Luc Delut  : psychanalyse de la musique Nice

24/04/10 Conférence Dominique Pringuet  : Blues et dépression Nice

24/04/10 Conférence Benoit Kullmann : Les dysprosodies, Nice

5/06/10 Conférence Benoit Kullmann :  (ombres au tableau) I renaissance et seconde mort de l'ombre   II la naissance de la peinture Séville III contours : le regard en action

18/06/10 Conférence Benoit Kullmann : un fantôme dans le Tableau Neurologique Nîmes

29/06/10 Conférence Benoit Kullmann  : les démences de type Alzheimer, Nice

5.07.2010 Conférence Benoit Kullmann : la maladie d'Alzheimer : du mythe à la mystification, Nice

09/09/10 Conférence Pierre Lemarquis : Sérénade pour un cerveau musicien, Mouans Sartoux

11/09/10 Conférence Benoit Kullmann : Le concept de maladie dégénérative (short version) Saint Paul

2.10.2010 Conférence Benoit Kullmann : un cauchemar cognitiviste, Nice

9.11.2010 Conférence Benoit Kullmann : actualité du problème XXX du pseudo-Aristote, Cannes

16.11.2010 Conférence Benoit Kullmann : le concept de maladie neuro-dégénérative (version longue), Nice

9.12.2010 Conférence Benoit Kullmann : l'attention, au delà du symptôme, Paris


13.01.2011 Conférence Benoit Kullmann :
Les complications neurologiques du diabète Nice

15.01.2011 Conférence Philippe Barrès: Croyance et Savoir  Nice

15.01.2011 Conférence Michel Benoît: Croyance et Suicide  Nice

15.01.2011 Conférence Michel Borg : Vrai et Faux mouvements anormaux chez les personnes célèbres   Nice

15.01.2011 Conférence Dominique Pringuey Croyance et Délire  Nice

15.01.2011 Conférence Saïd BensakelCroyances au cinéma : Diables et Démons Nice

15.01.2011 Conférence Benoit Kullmann :
L'incrédulité Nice

28.01.2011 Conférence Philippe Barrès : Troubles précoces du Langage et de la communication Marseille

28.01.2011 Conférence Pierre Bonhomme : Que reste-t-il du syndrome psycho-organique de Bleuler ? Marseille

29.01.2011 Conférence Benoit Kullmann : Préhistoire de la démence Marseille

.2011 Conférence Benoit Kullmann : Hommes au bord de la crise de nerf facial Nice

17.II.2011 Conférence Benoit Kullmann : Le concept de maladie dégénérative (very short version) Nice

19.II.2011 Conférence Pierre Lemarquis : aimer Jeff Koons est-il un signe de Maladie d’Alzheimer ?  La Celle


Conférence Le cerveau des Jésuites revisité I et II Fascination et Sidération  La Celle le 19.II.2011

Conférence Le concept de maladie dégénérative (long version) Monaco le 23.III.2011

Conférence Sexe, Grogs and Bacchanal's Bordeaux le 26.III.2011

Conférence Synesthésies Nice le 5.IV.2011

Conférence Le concept de maladie dégénérative (very short version) Nice le 14.IV.2011 Nice

Conférence Crise, lorsque les corps, la nature et les sociétés se répondent  Nice le 15.IV.2011 Nice

Conférence La part du rêve  le 7.V.2011 Nice

Conférence Jean-Martin Charcot and Paul Richer: Building a
bridge between neurology and art. Copenhague le 14.V.2011

Conférence La neurothéologie : comment les neurosciences ont-elles accommodé la  théologie  le 21.V.2011

Conférence Le cerveau des philosophes : l'École d'Athènes  le 23.V.2011

Conférence Expressions de la douleur le 22.VI.2011 Nice

Conférence Renoir et la polyarthrite le 25.VI.2011 Cagnes sur mer

Conférence Tchaïkowsky : variations sur le thème de l'âme slave  le 10.VIII.2011 Santa Reparata, Corse

Conférence Approche phénoménologique et anthropologique de la fibromyalgie  le 18.IX.2011 Nice

Conférence Jean-Martin Charcot and Paul Richer: Building a
bridge between neurology and art. Budapest le 24.IX.2011


Conférence Peindre l'altération de la familiarité le 1.X.2011 Monaco (podcast youtube)

Conférence Vingt neuf ans après  le 1.X.2011 Mougins

Conférence consignes d'approche de la méthode phénoménologique  le 6.X.2011 Nice

Conférence Des passions aux émotions  le 7.X.2011 Bordeaux

Conférence L'hystérie, fin XIXe siècle  le 8.X.2011 Cannes

Conférence Lost in Temptations (À la recherche des Tentations perdues de Saint Antoine) Amsterdam, le 22.X.2011

Communication Contribution de Raphaël à l'iconographie épileptologique le 12.XI.2011 Bordeaux

Conférence La douleur sur le champ de bataille (Charles Bell, de la douleur au douloureux) 17.XI.2011 Congrès Franco-Maghrébin Nice

Conférence Magritte, un peintre neurologique
18.XI.2011 San Remo

Conférence Des passions aux émotions : le point de vue du peintre et celui du musicien 19.XI.2011 San Remo

Conférence Fibromyalgie le 25.XI.2011 Nice

Conférence Fatigue (la naturalisation de la fatigue) le 3.XII.2011 Strasbourg

Conférence Narcisse, Echo et le mythe des neurones miroirs le 16.XII.2011 Nice Mamac     Cercle Castellion

Conférence Neurosciences et liberté le 13.I.2012 Café Philo La Colle sur Loup

Conférence Le souffroir le 26.I.2012 Nice D.U. Phénoménologie

Conférence Conscience et hallucination (Les hallucinations dans la maladie d'Alzheimer) le 27.I.2012 Congrès du G.R.A.L Marseille

Conférence la Volonté, une faculté sans domicile fixe le 4.II.2012 Nice XIVe Journée Neuro-Psychiatrique


Conférence L'arc-en-ciel nationaliste Abbaye de la Celle le 18.II.2012

Conférence La douleur et la mémoire Nice le 23.II.2012 Association A.R.D.

Conférence Illustration de quelques pathologies neurologiques dans la peinture Majorque le 25.III.2012

Conférence D'une Leçon à l'autre, une théorie de l'imitation fin XIXe Nice le 5.IV.2012 Journées Nationales de Neurologie de Langue Française

Conférence Le rêve Nice le 6.IV.2012 Cannes, Université inter-âges


Conférence Edgar Poe, la philosophie de l'ameublement le 14.IV.2012 Monaco

Conférence Actualité sur les syndromes parkinsoniens 3.V.2012 Nice

Conférence  le 12.V.2012, Les noces arrangées du génie et de la folie Saint-Tropez

Conférence  le 13.V.2012, Enquête sur Edgar Poe : travaux pratique sur les liens du génie et de la folie Saint-Tropez

Conférence  le 22.VI.2012, Le danger Porto Fino

Communication le 6.VII.2012 ambigüité de l'expression faciale ; à propos d'une oeuvre de James Ensor

Conférence le 7.VIII.2012 De la musique des sphères aux couleurs de l'arc-en-ciel Festival Musica Classica, Santa Reparata di Balagna

Conférence le 29.IX.2012 Les disconnections expérimentales Maison du séminaire, Nice

Conférence le 23.X.2012 Art et Parkinson : Beckett, Giacometti, l'immobilité, Nice

Conférence le 15.XI.2012 Le souffroir Société de Phénoménologie Clinique et de Daseinsanalyse de Nice

 
Conférence Better no brain than bad brain

Conférence 
le 1.XII.2012, Magritte et la sémiotique : un peintre neurologique Nice

Conférence le 16.II.2013 Mélomanie de Nietzsche Abbaye de la Celle, Nice

Conférence le vendredi 12 Avril 2013 Les maladies de Nietzsche Journée Nietzsche, Nice 


2011 Conférence Benoit Kullmann : peinture et philosophie : l'École d'Athènes, Nice

2011 Conférence Benoit Kullmann : peinture et philosophie : un rythme à quatre temps : Aristote et Platon, Héraclite et Démocrite, Nice

2011 Conférence Benoit Kullmann : peinture et philosophie : mais que font les stoïciens, Nice

2011 Conférence Benoit Kullmann : le cerveau des philosophes : le cerveau de Descartes

2011 Conférence Benoit Kullmann : le cerveau des philosophes : le cerveau de Kant
Recensions - Éthique et fin de vie Pierre LE COZ

Recensions

Recensions


Conférence pleinière des JNLF 2013 à Montpellier :

ETHIQUE ET FIN DE VIE, COMMENT TENTER DE RÉSOUDRE NOS PROBLÈMES MORAUX ?

Pierre LE COZ

Philosophe à la Faculté de Marseille,
Vice-président du Comité Consultatif National d'Ethique,
Directeur du Département des Sciences Humaines de la Faculté de Médecine de Marseille.


Remarquable conférence, d'un philosophe que nous avions écouté à plusieurs reprises, mais qui jamais ne nous avais paru aussi convainquant, pédagogique, et parfois même, plein d'humour, nonobstant la gravité du sujet.

Les principes de l'éthique sur lesquels nous pouvons nous accorder pour amorcer la discussion sont :

  • - Le principe d’autonomie qui nous engage à faire participer le patient au processus décisionnel
  • - Le principe de bienfaisance qui suppose que l'on apporte un surcroit de bien-être au patient qu'il puisse reconnaître comme tel
  • -Le principe de non-malfaisance premier chez Hippocrate, d'abord ne pas nuire, et qui impose d'épargner au patient des souffrances dépourvues de sens pour lui
  • -Le principe de justice qui exige de veiller à ce que chacun puisse bénéficier sans discrimination de la meilleure prise en charge possible


auxquels correspondent quatre comportements (Pierre Le Coz utilise le terme, nons sans conséquences, d'émotions) :

  • - Le respect
  • - La compassion
  • - La crainte
  • - L'indignation


(auxquels  nous rajouterons quatre notions élevées au rang de concepts par certains : la dignité, autrement dit la valeur morale que nous reconnaissons avec Kant chez autrui ; la perception d'une souffrance chez autrui : ici, une précision est nécessaire concernant la différence entre la sympathie (la compassion), syntonie qui nous fait partager la souffrance d'autrui par exemple, et l'empathie, capacité à comprendre ce que l'autre ressent ou pense mais que nous ne ressentons ou ne pensons pas nous-mêmes ; ainsi pouvons-nous être parfaitement empathiques et jouir de la souffrance d'autrui ; l'anticipation de la souffrance, prélude à la crainte ; l'équité, notion démocratique d'actualité, autrement dit la solidarité, le partage)


Pierre Le Coz oppose deux conceptions, la déontologie (le déontologisme pour lui être fidèle) et l'utilitarisme. La première, héritière de Kant, insiste sur le Devoir, ce que l'on se doit de faire, et s'appuie sur les principes d'autonomie et de justice : sur la dignité et sur l'équité. À l'opposé, la conception utilitariste, fondée par Bentham et reprise en particulier par Stuart Mills, retient les principes de bienfaisance et de non malfaisance.

À l'aide d'exemples particulièrement bien choisis, le philosophe illustre les deux positions : l'une exige de la société qu'elle fasse tout pour l'un de ses membres en péril quel qu'en soit le prix ; l'autre examine le problème à l'aune du principe de Bentham : la recherche du plus grand bien pour le plus grand nombre, ce qui suppose que l'on sacrifie quelques-uns dans certains cas où prime l’intérêt général. D'un côté le devoir, universaliste, de l'autre le droit, individualiste. Le vieillard cacochyme qui demande à survivre au prix de mois et d'années de soins et de réanimation a intérêt à tomber sur un collègue déontologiste.

L'émergence des préoccupations éthiques est la conséquence du conflit entre la compassion et la crainte : pour éclairer ce point, Pierre Le Coz choisit la situation de l'annonce d'un diagnostic fâcheux. Le partage de la souffrance d'autrui nous pousse à atténuer cette annonce, s'opposant à l'anticipation des conséquences d'un défaut d'information. Ce conflit génère une angoisse à laquelle nous pouvons tenter d’échapper par l'annonce brutale de "la vérité", qui paraîtra agressive ; ou par la fuite, laissant à d'autres le soin d'apporter la nouvelle funeste ; et si l'on dépasse ces deux comportements dont chacun saisit l'inadéquation, par la réflexion éthique. Ce fut l'occasion pour notre orateur d'une très belle démonstration du Kairos, l'une des conceptions du temps chez les grecs, qui désigne l'occasion d'agir, le moment à saisir, l’opportunité : comment annoncer un risque sinon dans le flux d'un échange, où l'on expose le possible, où est dite entre les mots la singularité d'un destin lorsque l'on évoque en clair la généralité, la statistique. L'exemple des SUDEP, les morts subites chez nos patients épileptiques, fut particulièrement bien choisi. On peut aborder la question, de biais comme nous l'avons entendu. Lorsque l'on parle de risque, abstraction mathématique à laquelle on attribue paradoxalement une consistance, on évoque en filigrane le danger, évènement qui est lui insaisissable par la raison1.

Dans la seconde partie de l'exposé, seront abordés quelques aspects concrets de notre rapport à la mort : combien sommes nous à être favorables au don d'organes ? 90%. Combien ont fait une déclaration écrite dans ce sens ? Un sur dix. Combien souhaitent éviter une trachéotomie, une alimentation parentérale, si elle sont jugées inutiles ? L'immense majorité. Combien ont signé la déclaration ad hoc ? 2% si nous avons bien saisi. Nous avons noté parmi les items de cette déclaration, une phrase qui fait confiance au médecin pour prendre la juste décision. Compte tenu de notre expérience très personnelle, et puisqu'il s'agit de biffer les mentions inutiles de ce papier qu'il faut penser à glisser dans son portefeuille, nous choisirions de ne pas rayer cette dernière proposition - c'est dire la confiance que nous accordons à nos confrères. L'association pour le droit de mourir dans la dignité regroupe environ 50.000 adhérents, (soit moins d'un pour mille dans notre nation, n.d.webmaster) et la manifestation qu'elle a organisé en 2012 a réuni cinq mille participants, (soit un pour dix mille, n.d.webmaster).

L'amphithéâtre Berlioz était comble. Les qualités pédagogiques de l'orateur sont telles que je n'avais pas entendu depuis longtemps, sinon pour Alain Berthoz, une telle salve d'applaudissements au terme de son intervention. Au décours, les commentaires élogieux allaient bon train.

Qu'ajouter à cette belle prestation ? Que le choix encore une fois très propédeutique de l'opposition de deux conceptions radicalement opposées et que l'on peut reconnaître soutenant les idéologies contemporaines occulte d'une part ce que tous nous avons vécu à défaut de pouvoir le vivre encore dans la sérénité de nos consciences : à savoir l'action délibérée cas par cas gouvernée par le pragmatisme, une certaine forme de confiance dans nos jugements et nos décisions, comme dans le consensus qui se dégage d'une équipe soignante homogène. Qu'est-ce qui a justifié l'intrusion de la loi dans ce pré-carré médical ? Trois affaires dénoncées aux journalistes et déférées devant un juge ? Un ultime règlement de compte entre castes2 ?


D'autre part, le constat que certains très bruyants exigent tout et son contraire : à la fois l'utilitaire et l'équité ; à la fois la non nuisance et la dignité. Or il est des patients qui ne veulent pas savoir, à côté de ceux qui réclament à cors et à cris la vérité. Et que répondre aux patients, ou à leur entourage en présence de ceux-ci, qui nous somment de leur dire "la vérité", alors que notre ignorance est si grande, alors qu'ils ne sont pas en état d'appréhender ce que nous pourrions leur dire - c'est le cas de toutes les détériorations et de bon nombre de psychoses - ; ou, situation pire et très fréquente, alors qu'ils sont affectés par ce que nous définissons comme de pures constructions sociales (et certains, dont nous sommes, ne limitent pas cette catégorisation à la fibromyalgie et au syndrome de fatigue chronique, mais l’étendent aux « démences de types Alzheimer » )? Enfin, on ne peut tout ensemble exiger le meilleur des soins pour chacun et opérer des choix, définir des priorités sur des considérations de nombre ou sous la pression de lobbies de patients. La course à l'accès aux médias est à ce titre éloquente : l'iniquité est la règle, elle est scandaleuse pour tous ceux qui n'ont pas d'appartenance à faire valoir pour entrer dans la lumière des projecteurs et dans le flot des subventions.


Concernant la question du suicide, Pierre Le Coz citant Schopenhauer nous a rappelé  le vouloir-vivre instinctif qui fait que vouloir mourir semble pathologique - ce que l'on reconnait dans nombre de disparitions volontaires ; mais voici que d'autres demandent à mourir en vertu d'arguments non plus irrationnels, mais raisonnables. Que le suicide soit un vice, sauf chez les anglais, comme l'écrivit si bien Montesquieu, ou la manifestation d’une agressivité majeure envers la société, nous n'avions pas le temps de l'évoquer. On a bien senti que l'idée du suicide assisté qui semble promise à une inscription dans le marbre ne séduisait pas notre conférencier.


Il est terrible que l'on puisse parler désormais du médecin comme d'un prestataire de services - Pierre Le Coz a utilisé avec une répugnance partagée par l'auditoire cette expression - qui comporteraient le devoir d'assister une personne en danger sous peine de condamnation3; mais aussi le devoir d'assister quelqu'un qui vous soumet son désir de mourir. Qui se soucie des motivations profondes animant les médecins pratiquant d'ores et déjà à Bruxelles ou à Amsterdam l'assistance à la mort souhaitée ? Agissent-ils par devoir ou utilitarisme, par compassion ou par indignation ?

Il eut été sans doute hors sujet d'aborder la question de l'intérêt même de la recherche du bonheur, en dehors de nos dispositions personnelles qui sont très variables4. Il se trouve cependant que nombre de vociférations politiques témoignent de la volonté de certains de se mêler, d'organiser le bonheur des autres. Fort de ce que nous a rappelé Pierre Le Coz au sujet de l'utilitarisme, dont le maître concept, l'utile, désigne le différentiel entre deux notions, le plaisir et la douleur, on aurait pu si le temps n'avait pas été déjà si bien rempli envisager l'attitude stoïcienne, et l'ataraxie, cette vertu qui précisément fuit et le plaisir et la souffrance, réduisant le différentiel cher à Bentham au plus près de zéro. De même il eût été trop complexe et provocateur de faire intervenir une réflexion sur la question de l'animalité versus l'humanité.


Nous avons attendu la fin de l'exposé brillant de notre orateur pour entendre, au détour d'une phrase, le mot espérer. Les gens de notre génération, ceux qui jouent les prolongations et se bercent de l'illusion qu'ils pourraient encore progresser en dépit de leur déclin inéluctable, ont longtemps entretenu le sentiment de symboliser pour leurs patients, jour après jour, nuit après nuit, et jusque dans les moments les plus difficiles, l'espoir.


notes :1. B.Kullmann about danger, risk and M.S, Barcelone, 17.II.2013

2. nous profitons de l'occasion (cf Kairos) pour rappeler que l'OMS en 2012 a placé la France en tête du classement d'environ deux cents nations pour l'offre de soins pour ses citoyens ; en même temps que l'organisme d'évaluation des systèmes d'éducation des pays européens place la France cette fois-ci en vingt-cinquième position, juste avant la Bulgarie et la Roumanie. Animés par le mauvais esprit qui nous caractérise, nous rappelons encore qu'à l'Assemblée Nationale siègent vingt députés issus du monde médical (moins un probablement bientôt) contre cent cinquante issus du monde enseignant...

3. nous profitons de l'occasion (cf Kairos) pour frémir à propos, par exemple, de notre responsabilité lors d'un voyage en avion, lorsque les compagnies aériennes exigent votre intervention mais ne vous couvrent pas en cas de problème (à l'exception d'Air France nous dit-on)

4. n'ayez pas peur du bonheur, il n'existe pas (Michel Houellbecq)


Date de création : 16/12/2012 : 21:49
Dernière modification : 13/04/2013 : 09:14
Catégorie : Recensions
Page lue 2409 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !



Arcs-en-ciel


Cliquer pour agrandir

Colonne Démocrite
democritemoreelsepetit.jpg
Recherche




Webmaster - Infos
Encore plus d'articles

Fermer Tandem on the Rocks

Fermer Le congrès de l'île de Reil

Fermer J.O : l'espace Winston Churchill

Fermer Grand concours d'architecture

Fermer notre arc-en-ciel quotidien

Fermer Musées du monde

Fermer Madones

Fermer Musée du monstre

Fermer Drôle de Musée

Fermer Les citrons de Mademoiselle µµ

Fermer Jeu collectif

Fermer Solution du Jeu collectif

Fermer Romulus et Rebus

Fermer Grand Jeu : un tableau dans le tableau

Fermer Solution du Grand Jeu : un tableau dans le tableau

Fermer Petit Jeu : echos

Fermer Solutions du Petit Jeu : echos

Fermer Le kiosque à musique

Fermer Culture pour tous

Fermer À la Vache folle et au Mouton qui tremble

Fermer ARE U DEAD

Fermer Esprit Faux

Fermer Voyage Aux Amériques

Fermer Voyage en Sinistrosie

Fermer Dossiers de presse

Fermer Le ciment du couple

Fermer Voeux

Traducteur Google
    
    
    
    
    
Échanges neuro-psychiatriques
Les conférences neuro-psy : introduction et programme

la XIe Journée : Croyance


Philippe Barrès : Croyance et savoir 15.I.2011

Michel Benoît : Croyances et suicide 15.I.2011

Dominique Pringuey : Croyances et délire 15.I.2011

Michel Borg : Egon Schiele (pdf) 15.I.2011

Saïd Bensakel : Diables et démons au cinéma 15.I.2011

Benoît Kullmann : Incrédulité 15.I.2011

la XIIe Journée : le Rêve 7.V.2011

Dominique Pringuey : Phénoménologie du rêve 7.5.2011

Faredj Cherik : Clinique du rêve
7.5.2011

Sandrine Louchard de la Chapelle :
7.5.2011

Patrick Amoyel : le rêve et la psychanalyse
7.5.2011

Conférence La part du rêve  le 7.V.2011 Nice

la XIIIe Journée : la pensée magique 8.X.2011

P.Martin Paris VI : L’effet placebo et nocebo du point de vue du pharmacologue

Michel Borg :
Vertus des plantes et maladie de Parkinson

Michel Benoît :
Effet placebo et traitement de la dépression

J.P. Cibiera :
Effet analgésique de l’Hypnose

Henri Daran :  
Pensée Magique ou histoire du réel ? Crises de la présence et pluralité des mondes

Patrick Amoyel :  Pensée Magique et Suggestion


la XIVe Journée : Neuropsychiatrie de la Volonté 4.II.2012

Benoît Kullmann : La Volonté : une faculté sans domicile fixe ? À propos de la décomposition de la Volonté. 

Philippe Barrès :
Troubles de la motivation : la ronde des concepts

Sandrine Louchart de la Chapelle :
Névrose obsessionnelle : une maladie de la Volonté

Bruno Giordana :
Le surhomme et les excès de la volonté maniaque : Fredéric Nietzsche et les antinomies existentielles

Patrick Amoyel :  la volonté, Spinoza, Freud, Lacan, le Vide et le Yin du rein chinois 

Éditions BKNeuroland
Éditions BKNeuroland



Le rivage des Sites
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
25 Abonnés
^ Haut ^