Neuroland-Art

Accueil  Téléchargements     
Il y aura de la sueur

Ceux qui prirent pour devise : le franc suisse

Tandem on the Rocks

cette semaine : Il y aura de la sueur, des braises et des cendres
(Winston : danneggia gravemente te e chi sta intorno)

    Je naquis à Aruba et très naturellement mon cri primal fut : ! Arriba! ! Arriba! (moi aussi j’avais mon triple A, et ne doutais de rien).

    Plus tard, je demandai à mon Webmaster (tel Adso à Guillaume) comment ce stade pouvait tenir dans les airs et par quelle idée surréaliste des femmes en burqa s’opposaient à des GI, ballon au pied? Etait-ce encore une idée subversive de la Chine? L’idéal féminin ou les restes d’une ancienne puissance ?

    Mais, par ce dimanche après-midi ensoleillé, à un feu rouge, je surprenais une amazone de l’ex-RDA, sortant de sa Trabant dotée d’un siège auto garni d’un adorable bambin, remontant en toute hâte la file de voitures, pour aller en découdre, un kilomètre plus haut, avec une autre amazone et lui décocher un uppercut! Son prétendant ayant lui aussi lâché sa progéniture, pour aller fumer sa clope et mater de loin!
« N’est-ce pas ce qu’on appelle une situation futuriste? » Me susurra mon doux complice.

    Quand soudain surgit, de la petite fenêtre, Roseline B. s’exclamant : « la situation est grave, Ruth Elkrief, c’est la guerre, c’est une Guerre! Une telle déclaration automnale  me fait toujours frémir, car à l’allure à laquelle, l’année dernière, elle commandait des doses anti-H1N1, elle serait bien capable, pour soutenir les marchés, de nous passer commande de E-3A (!?) Awacs, dans les mêmes proportions et renflouer les stocks de toute l’ArmAdA?

    Doit-elle, aussi ruiner la Profession Médicale, toute Entière: une partie bientôt  privée de revenu par un 4ème jour de carence, et l’autre sous le feu de la mitraille, se devant de reprendre des cours de frappes chirurgicales au Pavillon G déjà à l’épreuve, et de micro-couture chez Cha®nel ?

    Flûte! Mes vieilles 3,14-18 (traduction exigüe du Caiquetios: ArA-wAks) m’ont repérée ! Et me voilà, tel un ornithologue, au fond de la mare, munie d’un appeau avec une folle envie d’attraper, au vol, un peu de poésie; mon acolyte déguisé en nénuphar, « chaussé de mini-boots montant à mi-cuisse » (vieille réplique du triumviral); notre tandem, en train de couler, en direction de saint Jacques.
Mais cette semaine rien « pas un seul petit morceau de mouche ni de vermisseau »…
Triple buses! Mais c’est bien sûr… le classement de Shanghai!
Field ! (traduction libre du Papiamentu) elles étaient parties, toutes les trois,  à la recherche de leur médaille.

    Et mon radio-réveil de siffler : « il était cinq heures du matin… un passereau prenait au loin de l’altitude » et je traduis littéralement « Gosh ! Have I really got a bell in the belfry? »

Tandem on the Rocks



Date de création : 20/11/2011 : 02:01
Dernière modification : 29/01/2012 : 15:58
Catégorie : Tandem on the Rocks
Page lue 3048 fois

up Haut up


Site propulsé par GuppY - © 2004-2007 - Licence Libre CeCILL