Neuroland-Art

Accueil  Téléchargements     
Sacrifice de Noé par Bassano


Bassanonoe.jpg

Bassano Sacrifice de Noé

    Bassano est une petite ville située à soixante-cinq kilomètres de Venise ; Francesco (c. 1475-1539), était peintre dans ce village, il eût un fils Jacopo qu’il forma à son art ; Jacopo da Ponte, dit Bassano (b. ca. 1515, Bassano, d. 1592, Bassano), mû par la curiosité et fort de son talent étudia des gravures d’après Raphaël et ses suiveurs, puis développa un style mélant scènes rustiques et thèmes bibliques, charpentiers à l’œuvre et animaux , ces derniers prenant souvent le pas sur le sujet du tableau.  Sa renommée s’étendit jusqu’à Venise, et son atelier florissait, d’autant plus que ses quatre fils embrassèrent la carrière, permettant  au clan Bassano de se tailler une part non négligeable du marché de l’art en Vénétie. Plusieurs versions étaient régulièrement réalisées à partir des grands sujets, par exemple le Sacrifice de Noé. L’arc-en-ciel y apparaît très lointain, sans aucun réalisme, contrairement au rendu fignolé des animaux. L’une des dernières œuvres de Bassano, les Animaux entrant dans l’Arche, peinte vers 1590, montre Noé et quelques membres de sa famille, perdus au milieu d’un bestiaire, cette quasi confusion des animaux et des hommes n’étant pas sans rappeler Brueghel.

bassanonoebordeaux.jpg

Bassano Sacrifice de Noé   Musée de Bordeaux Photo BK

Bassanonoebordeauxarc.jpg
    
Bassano Sacrifice de Noé : détail : arc  Musée de Bordeaux Photo BK

Bassanonoebordeauxcharpentier.jpg

Bassano Sacrifice de Noé : détail : le fils charpentier  Musée de Bordeaux Photo BK

    Chez Bassano, les stéréotypes sont légions : l'un des plus étonnants, est la figure d'un charpentier clouant dans le vide. On le retrouve autant lors de la construction de l'Arche que dans la reconstruction du gite de la famille Noé à la fin du déluge. Le charpentier est évidemment l'un des fils de Noé - l'humanité alors se comptait aisément, limitée à Noé, Noahem son épouse qui n'allait pas tarder à trépasser, les trois fils du couple Sem, Ham et Japhet et leurs épouses.

Bassanonoeordeauxlinge.jpg

Bassano Sacrifice de Noé : détail : la belle-fille compte le linge Musée de Bordeaux Photo BK

    Un autre stéréotype est assez surprenant :  l'une des épouses des fils - nous postulons que l'état de santé de Noahem l'épouse de Noé ne lui permettait pas de s'acquitter des tâches domestiques - est toujours occupée à compter les draps dans les coffres. Ce qui nous vaut de postuler que le souci de vérification serait peut-être antérieur à la perception même d'une menace de soustraction. Que l'instinct de propriété soit précisément un instinct ne faisant pas de doute.

Date de création : 06/07/2008 : 08:55
Dernière modification : 20/10/2008 : 22:25
Catégorie : notre arc-en-ciel quotidien
Page lue 3233 fois

up Haut up


Site propulsé par GuppY - © 2004-2007 - Licence Libre CeCILL